Honoré de Balzac - fraterstbenoitlabre

Aller au contenu

Menu principal

Honoré de Balzac

Les disciples


(1799-1850)

Extrêmement frappé par la personnalité de Saint Benoît-Joseph Labre, Honoré de Balzac le citera pas moins de 7 fois en rédigeant son livre "Les Chouans" (au chapitre III :  "Un jour sans lendemain").

  • ... "Protectrice de ce lieu. Derrière la vierge une effroyable image tachée de rouge et de bleu, sous prétexte de peinture, représentait saint Labre...

  • ... – Que la sainte Vierge d’Auray et le bienheureux saint Labre aient pitié de nous ! ...

  • .... – Grâces à saint Labre à qui j’ai promis un beau cierge, le Gars a été sauvé ! N’oublie pas que...

  • ... – Aussi vrai que voilà l’image de saint Labre, reprit Galopechopine, je n’ai rien dit...

  • ... Hélas ! dit-il en terminant, après tout, mon cousin, puisque je te parle comme à un confesseur, je t’assure par le saint nom de Dieu, que je n’ai guère à me reprocher que d’avoir, par-ci par-là, un peu trop beurré mon pain, et j’atteste saint Labre que voici au-dessus de la cheminée, que je n’ai rin dit sur le Gars. Non, mes bons amis, je n’ai pas trahi...

  • ... J’atteste saint Labre, reprit-elle, que je te voue aux Bleus. Tu seras soldat pour venger ton père...

  • ... Si saint Labre, dit Pille-miche, voulait changer en bon cidre le sang qui va couler, les Fougerais en trouveraient demain une terrible provision..."



 
Retourner au contenu | Retourner au menu