Jean Cocteau - fraterstbenoitlabre

Aller au contenu

Menu principal

Jean Cocteau

Les disciples

Hommage au Pauvre de Rome
(première version)


L'Aumône


Un conseil, s’il vous plait ! Voyez je tends mon âme…
Remplissez-la des mots qui réconfortent,
n’ayez pas de colère et n’ayez pas de blâme,
posez votre fraîcheur aux fièvres de mon front.
Vous la voyez mon âme, elle est laide, elle est vice,
elle hésite. Lancez un doux conseil dedans,
ainsi qu’on fait tomber un sou dans la sébile
qu’un chien d’aveugle, aveugle aussi, serre en ses dents.
Un conseil ! Un conseil ! Une prière ! Ou je tombe…
Je tourne ! A mon secours si vous ne venez pas
je vais mordre la boue, en bas, très bas !! plus bas !!!
Sauvez-moi ! C’est trop gras, c’est trop noir, c’est trop laid !
C’est l’horreur, c’est le trou, c’est l’éternelle tombe.
Voyez, je tends mon âme ! Une prière, s’il vous plait !


A Monsieur De Max
Jean Cocteau
(1889 - 1963)


Retourner au contenu | Retourner au menu